Connectez vous
  • Anticiper les defis   de demain

  • un pas   de plus

  • Des enseignement pratiques centrés sur   l’Etudiant

  • Nombreux dispositifs de mobilité   internationale

  • Anticiper les defis  de demain

  • Anticiper les defis  de demain

Rencontre SENAREC à l’IAM

Le label de centre d’excellence octroyé à l’Institut Africain de Management par l’Union Economique et Monétaire Ouest Africaine au même titre que d’autres établissements de la sous région et du Sénégal, a été remarqué par le service national de renforcement de capacités du Congo Démocratique (SENAREC).

Accompagné de ses démembrements locaux, ce service s’est donné pour mission de choisir parmi les quatorze centres d’excellence labellisés par l’UEMOA en Afrique de l’ouest, un partenaire susceptible de l’accompagner dans sa démarche d’obtention du label d’organe accréditeur en renforcement des capacités en République démocratique du Congo.

Trois centres régionaux de renforcements de capacités sur les six dont ce vaste pays s’est provisoirement doté, étaient présents aux cotés du SENAREC à Dakar, celui de l’Université de Kisangani, celui de l’Université Catholique de Bukavu et celui de l’Ecole Nationale de Finance. Guidés par la même quête que leur pendant national le SENAREC, ces démembrements provinciaux venaient également à Dakar pour écouter, se faire une idée précises des niveaux d’expertises en jeu avant de pencher pour un centre d’excellence plutôt qu’un autre.

Il faut dire que seuls deux pays sur les cinq qui abritent des centres d’excellence ont été finalement retenus à la suite d’une première sélection, le Burkina Faso et le Sénégal. Et qu’au Sénégal après une première estimation qui les a amenés à évaluer selon leurs critères propres, les quatre établissements supérieurs répondant à ce label couru, deux ont été finalement short listés, le Cesag et l’Institut Africain de Management.

La visite menée tambours battants entre les 27 et 29 août 2013 par une délégation dirigée par le coordonateur adjoint du SENAREC, Mr Benjamin Bonge Gibende, a permis aux hôtes de deux jours, de procéder à un tour d’horizon complet des avantages et éventuelles limites concurrentielles du Groupe IAM en renforcement des capacités pour auditeurs adultes. Leur avis semble avoir été favorable puisqu’à l’issu de ce périple, IAM a été convié à leur faire les meilleures propositions de partenariat possibles, sur un certain nombre de points saillants sous la férule d’un futur protocole d’accord cadre.
Bel exemple de coopération sud - sud pourrait on dire pour finir.

Joël Gbaguidi

Actualité